Prophecy — Chronique

TSUTSUI, Tetsuya. Prophecy. Paris : Ki-oon, 2012-2014.

Terminé. 3 tomes. Seinen

Le département anti-cybercriminalité de la police, dirigé par l’enquêtrice Erika Yoshino, fait respecter la loi en arrêtant les criminels du Web. Après la perquisition chez un jeune adolescent coupable d’avoir distribué sans autorisations des données liées aux jeux vidéo, une nouvelle affaire mobilise toutes ses ressources : Paperboy.

Un criminel masqué avec un papier journal publie des vidéos ou il annonce la sentence que recevra un criminel non puni par la loi. Le lendemain de la prévision, Paperboy réalise la sentence et il publie le tout sur Internet. Alors que l’enquête fait du sur place, la popularité de Paperboy augmente…

L’enquêtrice saura-t-elle remonter la piste et découvrir le véritable but de Paperboy?

Pour son quatrième titre, Tsutsui nous revient en force avec un seinen de type policier, le suspense est présent. Le polar met en scène certains de ses thèmes favoris. Au fur et à mesure que les annonces se réalisent, nous découvrons le thème de la vengeance, de l’injustice sociale et des nouvelles technologies. 

Attention! La lecture de cet article pourrait divulgâcher votre expérience de lecture.

Pendant que les crimes de Paperboy restent impunis, le lecteur découvre le caractère de l’enquêtrice. Plus elle découvre des indices et se rapproche de Paperboy, plus elle s’investit dans l’enquête afin de retrouver son suspect, Nelsin Kato Ricarte. 

À la différence de ses autres oeuvres, Tsutsui élabore des personnages complexes ayant des rêves et des aspirations. Durant les deux tiers du premier tome, nous découvrons les agissements de Paperboy, son visage, son nom et son pseudonyme. C’est tout! Rien n’est vraiment dévoilé sur Paperboy. 

Alors que le dernier tiers du premier tome commence, l’histoire complexe des protagonistes se dévoile. En réalité, Paperboy n’est pas un individu isolé, mais un collectif! Les Paperboys sont quatre hommes défavorisés qui unissent leurs forces afin de mettre en application leur plan pour rendre le mal que le groupe a reçu.

Mais est-ce bien la vengeance qu’ils recherchent?

Les vengeances appliquées par les Paperboys sont le plus souvent laissées à l’imagination du lecteur. Ces vengeances sont, en fait, une justice perverse rendue par les protagonistes et celle-ci porte et propulse le manga. L’ambiguïté persiste et signe ce manga. Commettre un crime pour punir un criminel est-ce excusable?

Par cette oeuvre qui ne juge aucunement les agissements de ses protagonistes, Tsutsui propose une réflexion profonde sur la nouvelle technologie, la vengeance, les dérives d’Internet et bien d’autres maux modernes. Il nous montre également qu’une histoire a plusieurs versions. Une simple pièce de monnaie n’a telle pas deux faces? 

En somme, Prophecy est une oeuvre complexe où les protagonistes sont des anti héros qui cherchent à attirer l’attention et à susciter la réflexion en commettant des crimes. Des crimes qui jouent avec la fine ligne qui sépare le bien du mal. Dans cette histoire, qui est à plaindre? Qui est à blâmer? 

Il est à noter qu’une autre série coscénarisée par Tsutsui, Prophecy – The Copycat, reprend les mêmes thèmes, mais avec un angle différent, un vécu différent et un but différent. Prophecy – The Copycat lu sans introspection ressemble à une mauvaise copie de l’histoire d’origine. Cependant, si on lit cette série en se mettant dans la peau d’un adulescent insouciant, invulnérable et qui tente de gérer le flot de ses émotions, alors l’histoire prend tout son sens.

Bientôt disponible sur le Blogue!

Un avis sur « Prophecy — Chronique »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :