Mon avis… Ajin t. 17

SAKURAI, Gamon. Ajin : t. 17. Paris : Glénat, 2021.

Seinen, 17 tomes.

Aujourd’hui, je vous présente mon avis sur l’ultime tome de la série Ajin dessiné par Gamon Sakurai. « Maman, c’est fini! » (Juste pour Rire)

4e de couverture

« Ces êtres se relèvent… Encore… Et encore… »

Autre article sur le sujet

Premières lignes : Tome 16, Tome 17

Mon avis : Tome 16

Mon avis…

L’avant-dernier tome de la série a été riche en actions et en émotions. De plus, il a été lu trop rapidement à mon goût. 

Sato est tanné de jouer et il désire se retirer. Néanmoins, Nagai, lui, ne compte pas abandonner…

Alors place au dernier tome! 

Parfois, j’ai l’impression de ne pas avoir à dire grand-chose et parfois je déborde d’idées, mais aujourd’hui c’est un cas où je me demande quoi dire.

Dans un récit initiatique, le personnage principal est généralement le héros et ce dernier doit affronter des défis afin d’accomplir sa quête et revenir chez lui. 

La majorité des mangas suivent cette trame. Les frères Elric (Fullmetal alchemist) auront un parcours mouvementé afin de rentrer chez eux, Eren, Mikasa et Armin (Attaque des titans) devront affronter les pouvoirs des titans afin que leur monde retrouve la paix et retourner à l’arbre sur la colline, etc. Ajin ne fait pas exception. 

Ce tome commence par une analepse (retour en arrière) qui s’est déroulée dans je ne sais plus quel tome. Outre le fait que relire une partie de l’histoire peut être ennuyeux, l’information contenue dans cette section est cruciale afin de bien comprendre le stratagème employé un peu plus loin dans ce tome par Nagai. Ce stratagème est un retour aux sources.

Vous souvenez-vous pourquoi Nagai s’est pris un camion sur la tronche dans le premier tome?

Il étudiait en marchant. 

Vous souvenez-vous pourquoi il étudiait?

Il voulait devenir médecin comme ses parents et c’est ce retour aux sources qui conduira à l’ultime bataille de Nagai contre Sato. 

Toujours dans la trame du récit initiatique, une fois le combat terminé, Nagai et Nakano se cachent un temps. Après cet intermède, alors que Nagai part pour poursuivre son rêve de devenir médecin, Gamon Sakurai conclut le récit comme il s’est entamé… soit Kei Nagai frappé par un camion. Clin d’œil au début de l’histoire ou humour? Probablement les deux.

Image de gauche tiré du premier tome. Image de droite tiré du tome 17.

Tout au long de ce tome, l’auteur prend de grandes cases, voire des pages entières afin de mettre en valeur les visages de ses personnages. Il prendra également plusieurs doubles pages pour illustrer certains moments forts de cette série. Toutes ces cases lui permettent de montrer l’évolution que son dessin a connue depuis les premières pages du tome 1 et de mettre l’accent sur la qualité, le souci du détail et la minutie présente dans les dessins concluant l’aventure. 

Kei Nagai tome 1 versus tome 17

Les prochaines images de visages mettent en valeur de nombreuses expressions et sentiments que l’on retrouve dans le tome 17.

Professeur Ikuya Ogura : surprise et déception
Ko Nakano : détermination

Samuel T. Owen dit Sato : Enthousiasme, surprise, résignation

Kei Nagai : détermination

Conclusion

C’est la fin du voyage de Kei Nagai qui aura duré quelques années.

La fin que présente Gamon Sakurai est très douce et relativement loin de la violence des derniers tomes de la série. Cette coupure nette permet ainsi de libérer et de donner un avenir à ses personnages. 

J’ai bien aimé l’ambiance du tome 17 qui contraste avec celle de ses prédécesseurs. Grandement orienté sur le ressenti et l’émotion véhiculés par les visages, de grands passages sont dénués de texte ce qui peut déplaire à certains. 

Néanmoins, le voyage dessiné par Gamon Sakurai m’a accroché dès les premiers chapitres. C’est avec patience que j’ai attendu les tomes, avec impatience que je les ai lus et avec joie que je relirai la série dans quelques années.

C’est une série à découvrir!

Vidéo promotionnelle de la série

Pour les intéressés, les deux saisons d’Ajin : semi-humain est disponible sur Netflix.

2 commentaires sur « Mon avis… Ajin t. 17 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :