Premières lignes : Natalion

Chères lecteurs et lectrices aimant la lecture,

Cette semaine, j’ai commencé le roman Natalion d’Alexandre Chevalier publié par Univers de Terralion.

Le rendez-vous hebdomadaire Premières lignes a été créé par Ma lecturothèque  et il vise à faire découvrir un livre au travers de ses premières lignes. Je vise à vous faire découvrir mes nouvelles lectures au travers de ses premières lignes et de sa 4e de couverture.

N’hésitez pas à me faire part de vos réflexions ou à inscrire en commentaire le lien de votre rendez-vous.

4e de couverture

Première de couverture

« Dans le royaume de Kalim, Natalion Gallé, fils d’un conseiller respecté de son village, était promis à un destin des plus paisibles. Mais une confrérie ancienne et mystérieuse, en libérant un ennemi mortel, viendra bouleverser sa vie et celle de sa terre natale à jamais. Réfugié dans un nouveau monde, Natalion devra faire face à de nombreux défis. Entre tragédie et courage, cet homme ordinaire deviendra une légende. »

Premières lignes

« En ce début de printemps, dans la chaîne de montagnes encore enneigée des terres du royaume de Kalim, le destin du monde s’apprêtait à prendre une tournure dramatique. Les envoyés d’une confrérie ancienne aux intentions malveillantes se retrouvaient devant le seul obstacle qui les séparait de l’accomplissement de leur quête ultime.

En fin d’après-midi, alors que le ciel était couvert d’épais nuages gris, les six membres de la confrérie se trouvaient sur un petit plateau devant une immense porte de fer forgé. En plus d’être imposante, cette porte était protégée par un sortilège d’une puissance phénoménale. Les légendes racontaient que l’enchantement en question était si puissant que quiconque essaierait de le dissiper se désintégrerait en un simple coup de vent.

Cependant, ces hommes n’étaient pas venus là, au beau milieu de nulle part, pour rien, puisqu’ils avaient avec eux la clef leur permettant d’ouvrir cette porte une bonne fois pour toutes. Ils étaient tous vêtus de grandes toges noires surmontées de larges capuches sombres bien en évidence sur leurs têtes. Alors qu’ils étaient tous alignés devant la grande porte, l’un d’entre eux s’avança vers celle-ci. Il retira soudainement sa capuche, faisant apparaître un masque noir sur lequel était dessiné un sourire diabolique et qui laissait entrevoir un regard intimidant. Cet homme mystérieux était chauve et la peau autour de son masque comme celle de ses mains était très pâle et putréfiée, comme si elle se décomposait. Ce qui le distinguait de ses acolytes était sans contredit ses iris qui s’illuminaient entièrement d’une lueur jaunâtre lui donnant un regard inquiétant. »

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

4 commentaires sur « Premières lignes : Natalion »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :