Mon avis… Contes macabres du Japon

HEARN, Lafcadio; WILSON, Sean Michael; Morikawa, Michiru. Contes macabres du Japon. Noisy-sur-École: Graph Zeppelin, 2018.

Chers lecteurs et chères lectrices aimant la lecture,

Aujourd’hui, je vous présente mon avis sur Contes macabres du Japon de Lafcadio Hearn, Sean Michael Wilson et Michiru Morikawa publié chez Graph Zeppelin et que j’ai lu au début octobre.

4e de couverture

 « Il y a de cela une centaine d’années, l’écrivain Lafcadio Hearn réunit une sélection de contes fantastiques tirés de la tradition japonaise. Le célèbre créateur de manga Sean Michael Wilson, accompagné de la dessinatrice Michiru Morikawa, reprend six de ces histoires dans une adaptation graphique exceptionnelle.

Ce livre a été nominé aux Will Eisner Award et a reçu le prix Independent Publisher Book Awards en 2016 (Bronze medal Graphic Novel Drama/Documentary). »

Autre article sur le sujet

Premières lignes : Contes Macabres du Japon

Mon avis… Yokai manga : Histoires de fantômes japonais

Mon avis…

Comme pour Yokai manga : histoires de fantômes japonais, toutes les légendes présentées sont uniques et elles ont un déroulement, ainsi qu’un dénouement, complètement différent.

Bien que j’aie pris mon temps pour lire ce recueil, une histoire par jour, je n’ai pas éprouvé de grand plaisir à lire les six contes de ce manga. Je crois que ce qui a contribué à cette impression, c’est le format court des histoires. Pour la plupart, une histoire plus longue aurait été la bienvenue. 

De plus, je trouve que la forme adoptée (le manga) ne sied pas particulièrement bien à ce type de récit. Je pense que ces histoires auraient été mieux rendues sous forme de texte continu, comme pour les Fables et légendes japonaises

Néanmoins, trois histoires ont su retenir mon attention : De la diplomatie, Hoichi, le conteur sans oreilles et La gratitude du samebito.

Dans l’histoire De la diplomatie, le seigneur du domaine doit infliger la peine capitale. Or, l’homme fautif jure de venir hanter les habitants du domaine. Alors que tous se mettent à voir et à entendre plus que ce qu’il ne perçoivent réellement, l’habile seigneur décide de mettre fin à cette mascarade en expliquant le stratagème qu’il a utilisé pour contrer le fantôme de l’homme fautif… Ce que j’ai apprécié de ce conte, c’est la finale habile et la résolution de l’intrigue qui, dans son essence, se rapproche de la première leçon du sorcier présente dans L’épée de vérité et Les enfants de D’Hara de Terry Goodkind. Généralement, les personnes vont croire ce qu’elles désirent ou redoutent être la vérité même si c’est faux.

Dans l’histoire de Hoichi, le conteur sans oreilles, Hoichi est menacé par de terribles fantômes vengeurs. Afin de se protéger contre le danger, les moines écrivent sur son corps des textes sacrés. Malheureusement, ils oublieront les oreilles… Ce conte m’a également rappelé L’épée de vérité de Terry Goodkind. Il me semble que c’est dans La machine à présages, Richard Rahl rencontre Hannis Arc qui, afin de contrôler un sombre seigneur exilé depuis 3 000 ans, s’est tatoué intégralement le corps.

Samebito

Finalement, dans La gratitude du samebito, nous rencontrons un homme-requin qui est recueilli par un jeune homme bien nanti, mais insuffisamment pour pouvoir épouser celle qu’il aime. J’ai trouvé cette histoire intéressante, car bien que j’aie lu plusieurs histoires et croisé de nombreuses créatures merveilleuses dans divers mangas, je n’ai jamais entendu parler d’homme-requin. En plus, cet homme-requin possède une faculté particulière qui permettra au jeune homme de payer la dot afin d’épouser celle qu’il aime. Tout finit bien!

Conclusion

J’ai somme toute apprécié la lecture de ce manga, bien que j’aurais raconté ces histoires sous forme de texte et non de manga. 

Tout au long du recueil, nous découvrons six contes collectés par Lafcadio Hearn et scénarisés par Sean Michael Wilson. Puis, c’est au travers de la plume de Michiru Marikawa que ces histoires de fantômes toutes plus invraisemblables les unes que les autres prennent vie sous nos yeux. 

C’est à découvrir!

Galerie d’image

Voici quelques images de ce tome.

2 commentaires sur « Mon avis… Contes macabres du Japon »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :