Premières lignes : Les enfants de d’Hara t. 1

Chères lecteurs et lectrices aimant la lecture,

Cette semaine, j’ai commencé le roman Les enfants de d’Hara tome 1 L’homme griffonné de Terry Goodkind publié par Bragelonne.

Le rendez-vous hebdomadaire Premières lignes a été créé par Ma lecturothèque  et il vise à faire découvrir un livre au travers de ses premières lignes. Je vise à vous faire découvrir mes nouvelles lectures au travers de ses premières lignes et de sa 4e de couverture.

N’hésitez pas à me faire part de vos réflexions ou à inscrire en commentaire le lien de votre rendez-vous.

4e de couverture

« Dans le hall d’honneur du Palais du Peuple,
Richard et Kahlan donnent une audience publique. Un événement qui attire une foule enthousiaste et passionnée. Jusqu’à ce qu’un
incident perturbe l’assemblée… Parmi les spectateurs, un certain Nolo, diplomate professionnel de son état, exige la reddition de
l’empire d’haran en particulier et du monde en général.


L’homme invoque pour cela une mystérieuse déesse, que personne ne semble connaître. Pourtant l’intuition de Kahlan lui souffle que
l’affaire est plus grave qu’elle n’y paraît. Et au fil de son enquête, elle découvre une vérité à glacer les sangs… »

Premières lignes

«-Je suis venu pour accepter votre reddition.


Sourcils arqués, Richard posa un coude sur
l’accoudoir rembourré de son imposant fauteuil.
A vrai dire, il était plus intrigué qu’inquiet.

Son interlocuteur, un homme plus que rondelet,
portait sous son manteau une tunique blanche ornée de
fil d’or qui conférait un semblant de dignité à sa silhouette
en forme de poire. Impassible, il se tenait au premier rang
de la longue ligne de pétitionnaires qui s’étendait jusqu’au
fond de l’immense hall d’honneur à la voûte majestueuse.
Sur un côté, de hautes fenêtres laissaient entrer la lumière
pâlissante de la fin d’après-midi. Avec cette illumination,
l’atmosphère de la salle confinait au mystique.

Sur chaque flanc de la pièce, des colonnes de marbre
noir une variété veinée de rouge et d’or s’alignaient en
rangs serrés. Au sommet de ces colonnes, de grandes lettres
capitales dorées soutenaient la promenade d’où, comme
l’assistance massée en bas dans les ombres, une foule dense
observait attentivement l’audience. »

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

6 commentaires sur « Premières lignes : Les enfants de d’Hara t. 1 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :