Mon avis… Les enfants de d’Hara t.5

Goodkind, Terry. Les enfants de d’Hara : tome 5 Dans les ténèbres. Paris: Bragelone, 2020. 380 p.

Aujourd’hui, je vous présente mon avis sur le tome 5 de Les enfants de d’Hara qui conclut bien la série. 

4e de couverture

« Pour Richard et Vika, l’échec est interdit. S’ils ne reviennent pas des montagnes avec une herbe médicinale rare, Kahlan perdra les jumeaux avant de succomber à son tour. Alors, la victoire ultime des Carnassiers de la Haine sera assurée.

Même en cas de succès, il reste la mystérieuse frontière qui semble pousser le Sourcier et ses compagnes vers une menace indéterminée.

Mais pour servir quels noirs desseins ? Quelle araignée, au cœur de sa toile, guette le moment de fondre sur les Enfants de D’Hara ? »

Autre article sur le sujet

Premières lignes : Les enfants de d’Hara : tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, tome 5

Mon avis : Les enfants de d’Hara : tome 1, tome 2, tome 3, tome 4

Mon avis…

Commençons par ce avec quoi je conclus les avis de cette série avant de passer à la suite.

Je n’ai de cesse de le dire, de le répéter, de le radoter, mais c’est la dernière fois, du moins pour cette série, j’aurais… Ben oui! Divisé autrement le tome! À force de le mentionner, et ne pouvant changer la division intellectuelle (tome), voici la division physique (volume) que j’effectuerais pour, disons… une réédition.

Volume 1 : tome 1, tome 2 et début du tome 3. Ce volume serait centré sur les carnassiers de la haine.

Volume 2 : tome 3, tome 4 et début du tome 5 (70 à 130 p.). Ce second volume narrerait toutes les péripéties avec le voyant Moravaska Michec et il pourrait se terminer avec l’arrivée à LuneLié ou immédiatement après la fuite du cercle de voyantes. 

Volume 3 : tome 5. Le dernier volume, lui, conclurait la série.

Avec une division en trois volumes, ces derniers oscilleraient tous aux alentours de 300 pages ce qui est plus ressemblant aux tomes de la série L’épée de vérité.

Bon c’est dit! Passons à la suite.

Les voyantes! « Youpi les revoilà! » Quoique ce serait plutôt un « Ah non! Pas encore elles! » Les précédentes rencontres avec ce type de magicienne ne se sont jamais conclues comme prophétisées… Il y a de quoi s’inquiéter et se réjouir, car c’est généralement synonyme de rebondissements.

Rappelez-vous, dans mon avis sur le tome 4 de la série, je vous avais mentionné le thème récurrent des voyantes et mon questionnement à savoir si Shota pointerait le bout de son nez…

La réponse est oui. Shota est au cœur de la première moitié de ce tome et de nombreux rebondissements viennent agrémenter ce tome. C’est également ce tome que je considère comme étant le plus semblable, quant au déroulement, aux autres tomes de la série L’épée de vérité.

À l’instar des tomes de la série L’épée de vérité, le cinquième et dernier tome de Les enfants de d’Hara apporte également les vents de folie du Sourcier (Richard). Au menu, des solutions folles pour le moins originales et possiblement mortelle, des carnassiers et leur planète et également de la magie, des constructs (magie) et des artéfacts (magie)… Bref un beau programme!

Dans cet ultime tome, l’auteur rappelle au lecteur certains événements de la série L’épée de vérité dont les boîtes d’Orden, le temple des vents, l’Ordre Impérial et la machine à présage.

J’en aurais encore à dire, mais je souhaite éviter de trop vous divulgâcher la fin de la série. 

Cependant, avant de conclure cet avis, certains se rappellent peut-être que dans mon avis sur le tome 1 j’émettais une réserve quant à une conclusion acceptable au su du décès de Terry Goodkind en septembre 2020… 

Le tome 5 conclut la série, l’aventure, et pose même une hypothétique fondation pour une énième suite qui ne pourra voir le jour. Bref, tout est bien qui finit bien. 

Et ils vécurent enfin l’âge d’Or annoncé par Richard à la fin de L’épée de vérité.

Conclusion

Pour moi, ce cinquième tome est de loin le meilleur de la série, car il est riche en événements, qu’il y a de nombreux rebondissements et que le contenu est le plus semblable à ceux de L’épée de vérité.

Si je devais donner un conseil à ceux qui n’ont pas encore lu la série, empruntez ou achetez tous les tomes avant de vous lancer dans sa lecture. Votre expérience de lecture n’en sera qu’augmentée.

Au fil des cinq avis sur la série, j’espère vous avoir donné le goût de lire cette série ou de découvrir la série L’épée de vérité.

3 commentaires sur « Mon avis… Les enfants de d’Hara t.5 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :