Premières lignes : Les enfants de d’Hara t. 2

Chères lecteurs et lectrices aimant la lecture,

Cette semaine, j’ai commencé le roman Les enfants de d’Hara tome 2 Les carnassiers de la haine de Terry Goodkind publié par Bragelonne.

Le rendez-vous hebdomadaire Premières lignes a été créé par Ma lecturothèque  et il vise à faire découvrir un livre au travers de ses premières lignes. Je vise à vous faire découvrir mes nouvelles lectures au travers de ses premières lignes et de sa 4e de couverture.

N’hésitez pas à me faire part de vos réflexions ou à inscrire en commentaire le lien de votre rendez-vous.

4e de couverture

« Des jumeaux, un garçon et une fille.


Est-ce l’avenir de D’Hara qui grandit dans le ventre de Kahlan ?
Un futur sorcier de guerre et une nouvelle Inquisitrice… En d’autres
circonstances, cette annonce de Shale, la magicienne-voyante,
ravirait l’âme de Kahlan.


Or par ces temps sinistres où les hordes de la Déesse d’Or menacent
de déferler sur le monde, ce n’est qu’un tourment de plus. Car les
deux enfants et leur mère seront des cibles prioritaires pour les
envahisseurs. Une source d’angoisse qui risque fort de peser sur
Richard au moment décisif du combat à venir…

Premières lignes

«-Un garçon et une fille ? répéta Kahlan, surprise.


-C’est ça, oui, répondit Shale avec un
beau sourire et un hochement de tête. Des
jumeaux…


Kahlan éprouva une vive excitation mêlée d’angoisse. Avoir
des jumeaux un garçon et une fille ! reviendrait à recevoir un
cadeau des esprits du bien. La quasi-certitude de transmettre aux
générations futures le don de Richard et son pouvoir d’Inquisitrice.
Ainsi, la maison Rahl ne s’éteindrait pas et il y aurait d’autres
Inquisitrices après elle. Ça n’aurait pas pu être plus parfait.

Kahlan tenta de s’asseoir dans son lit. Surprise par la
douleur, elle posa une main sur son ventre.

-Doucement…, fit Shale. (Une main sur l’épaule de sa
patiente, elle la força à se rallonger.) Tes blessures auraient pu te
tuer, et tu viens d’être guérie pour l’essentiel, en tout cas. Ton
corps doit encore achever le processus de régénération. Kahlan,
tes muscles ont été poussés à la limite de leur résistance. Pour te
rétablir, il te faudra du repos.


Pleine de gratitude pour la femme qui l’avait sauvée après
une terrible attaque, Kahlan lui tapota la main. Pour l’empêcher de
mourir puis de perdre l’usage d’un bras, Shale avait lutté sans relâche. »

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

8 commentaires sur « Premières lignes : Les enfants de d’Hara t. 2 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :