Premières lignes : Les enfants de d’Hara t. 3

Chères lecteurs et lectrices aimant la lecture,

Cette semaine, j’ai commencé le roman Les enfants de d’Hara tome 3 Le désert des supplices de Terry Goodkind publié par Bragelonne.

Le rendez-vous hebdomadaire Premières lignes a été créé par Ma lecturothèque  et il vise à faire découvrir un livre au travers de ses premières lignes. Je vise à vous faire découvrir mes nouvelles lectures au travers de ses premières lignes et de sa 4e de couverture.

N’hésitez pas à me faire part de vos réflexions ou à inscrire en commentaire le lien de votre rendez-vous.

4e de couverture

« Traqués par la Déesse d’Or, capable de les espionner à
travers les yeux de tous les résidents du Palais du Peuple excepté
les détenteurs du don , Richard et Kahlan décident de partir pour
la Forteresse du Sorcier. Là-bas, en Aydindril, ils pourront compter
sur l’aide des Soeurs de la Lumière et sur les défenses surnaturelles
de l’ancien fief de Zedd. Car la menace des Carnassiers de la Haine
est plus présente que jamais.

Hélas, même les plans les mieux conçus comportent des failles.
Enceinte de jumeaux, Kahlan ne pourra voyager dans la sliph : ni elle
ni les bébés à venir n’y survivraient… Une impasse mortelle pour le
Sourcier et la Mère Inquisitrice ? »

Premières lignes

«-Tu dois aller à la Forteresse du Sorcier, parvint à dire
Kahlan malgré la boule qui s’était formée dans sa
gorge. Ne tarde pas. Tout ira bien pour moi. Pars avec
la sliph et ne t’inquiète pas.

Debout sur la margelle du puits de la sliph, Richard semblait
pétrifié. Incapable de dire un mot, en tout cas.

-Je suis désolée que tu ne puisses pas voyager en moi, Mère
Inquisitrice, fit la sliph d’un ton suave, un sourire sur son visage de
vif-argent. Mais tes bébés et toi ne survivriez pas au voyage.

Kahlan ne fut pas dupe. La sliph, désolée qu’elle ne puisse pas
accompagner Richard ? À d’autres !

La Déesse d’Or entendait éradiquer la lignée magique du
Sourcier et de la Mère Inquisitrice. Prête à tout pour tuer les deux
époux, elle serait encore plus acharnée à assassiner leurs enfants dès
qu’ils en auraient.

Ces bébés représentaient bien plus que la réalisation d’un très
vieux rêve de Kahlan. Grâce à eux, la magie serait présente dans l’avenir
pour protéger le monde.

L’Inquisitrice lutta pour refouler ses larmes. Ne pas pouvoir
voyager jusqu’à la Forteresse du Sorcier était une cruelle déception,
car là-bas, elle aurait été en sécurité. En plus des Soeurs de la Lumière
et des autres détenteurs du don qui y résidaient, le complexe était
défendu par de puissants champs de force. Conçue pour protéger le
Premier Sorcier, la forteresse veillerait aussi sur sa bien-aimée et ses
enfants. »

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

13 commentaires sur « Premières lignes : Les enfants de d’Hara t. 3 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :